Le projet

Nos intentions

Nous proposons un espace de recherche-action collaboratif pour penser la transition démocratique en cours, dans cette période de profonde mutation où, comme l’évoque Jean-Claude Guillebaud, « les changements vont bien plus vite que les idées ». 
Le Labo, c’est d’abord une initiative par des citoyens pour des citoyens : un espace ouvert à tous ceux qui ressentent le besoin de réfléchir sur l’évolution du modèle démocratique à partir de leur action et qui permet de penser un modèle démocratique laissant plus de place à l’initiative citoyenne et sociétale.
Le Labo n’a pas de vocation partisane. Si les travaux initiaux mobilisent un nombre restreint d’acteurs, les événements annuels s’adressent à un public élargi. Ainsi nous souhaitons que plusieurs centaines de personnes soient mobilisées autour de cette recherche/action durant les 3 années avec des niveaux d’implication différents selon les envies et possibilités et sans sentiment d’ « enrôlement ».

Le Labo : espace ouvert

 • pour créer des liens entre les initiatives de réseaux déjà actifs sur le sujet,
 • pour  montrer ce que ces initiatives dessinent en matière de transition démocratique,
 • pour élaborer une production éditoriale plurielle qui traduise de façon sensible ce « moment démocratique »,
 • pour animer des temps de partage de ces réflexions dans le cadre de rencontres publiques.

Le Labo : opportunité de mise en lien entre réflexion et action

  • identifier et rencontrer les chercheurs de plein air, pionniers d’une transition démocratique,
  • faciliter l’interconnaissance et les cheminements croisés,
  • partager nos ressources et expériences.

Le Labo : un temps de réflexion à saisir collectivement

Même s’il entend contribuer le temps de son existence à nourrir la « transition démocratique » en cours, le Laboratoire n’a pas vocation à s’institutionnaliser dans la durée. Néanmoins nous espérons qu’il inspirera d’autres initiatives ici et ailleurs, maintenant et plus tard…

Une production éditoriale plurielle

  • un travail de production mené en lien avec les chercheurs de plein-air mais aussi des artistes, écrivains, chercheurs, journalistes…
  • une « Revue » reprenant les réflexions et récits élaborés au cours de la saison avec des lignes de force pour aborder cette transition démocratique,
  • des formats et productions variés, contributives et en Creative Commons pour une diffusion élargie …